Laptop History Sales



A laptop, or simply portable1,2, is a personal computer whose weight and limited dimensions make it easy to transport. Laptops have several uses, both professional, personal and educational, and are sometimes used to safeguard personal media. A laptop has the same types of components as a conventional desktop computer, including a screen, speakers and a physical keyboard. Since the 2010s, most have also been equipped with a built-in webcam and microphone. Finally, the presence of an electric accumulator, or battery, rechargeable with the help of a power outlet ensures that this type of computer has the necessary autonomy for its portability.

Histoire

La conception d’une « source d’informations portable et personnelle » est initialement imaginée par Alan Kay au Xerox PARC en 19683 et détaillée dans l’un de ses écrits en 1972, sous le nom de « Dynabook »4. En 1973, un prototype du nom d’IBM Special Computer APL Machine Portable (SCAMP) est présenté au public5. L’IBM 5100, le premier ordinateur portable accessible au public, est présenté en 1975, inspiré du prototype SCAMP6.

Un ordinateur portable prévu pour la communication est développé dans le laboratoire du professeur Jean-Daniel Nicoud7 à l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Vendu dès 1978 par l’entreprise Bobst, le Scrib a obtenu le design award lors de l’exposition Wescon (Western Electronic Show and Convention) de 1978 à San Francisco8. L’écran affichait des caractères gras, soulignés, en double largeur. Un lecteur de microcassette (stockant 8 000 caractères) et une imprimante miniature sur papier électrosensible ont été développés. Le Scrib était très compact pour l’époque avec son écran d’environ 17,8 cm sous un clavier ergonomique (touches de 25 mm de haut). Un miroir concave réfléchissait l’image de l’écran en l’élargissant un peu. Bobst Graphic9 développa un coupleur acoustique permettant de transmettre via un combiné téléphonique à 300 bits/s, fabriqua une valise en cuir pour transporter le Scrib de 16 kg et proposa un éditeur de texte et un système de transfert de fichiers facile à utiliser10. Mille unités ont été construites, mais les journalistes et salles de rédaction ont été lents à changer leur méthode de travail.[interprétation personnelle]

Micro ordinateur portable le PORTAL de R2E CCMC apparu en septembre 1980 au salon du SICOB à Paris.
En septembre 1980, au salon du SICOB à Paris apparaît le micro-ordinateur portable : Portal de R2E / CCMC, conçu et commercialisé par le bureau d’études R2E Micral, à la demande de la compagnie française CCMC spécialisée dans la paie et la gestion comptable. Le PORTAL était basé sur un micro processeur Intel 8085, 8 bits, cadencé à 2 MHz, et était équipé d’une unité centrale de 64 ko de mémoire vive, d’un clavier de cinquante-huit touches alpha numériques et onze touches numériques (blocs séparés), d’un écran ligne de trente-deux caractères, d’une unité disquette : capacité = 140 000 caractères, d’une imprimante thermique : vitesse = vingt-huit caractères/seconde, d’un canal asynchrone, d’un canal synchrone, d’une alimentation 220 V. Prévu pour un fonctionnement de 15 °C à 35 °C, il pesait 12 kg et ses dimensions étaient de 45 cm × 45 cm × 12 cm. Cela lui procurait une mobilité totale. Son logiciel d’exploitation était Prologue. Il s’est vendu à quelques centaines d’exemplaires.

En 1981 aux États-Unis, Adam Osborne créa son ordinateur portable sous le nom d’Osborne 111. Il pèse environ 11 kg et offre une mémoire vive de 64 ko (le maximum gérable par le processeur) sous système CP/M 8-bits12. Livré sans disque dur, il est équipé de deux lecteurs de disquettes souples de format 13,3 cm (5,25 pouces) d’une capacité de moins de 80 ko formatés et d’un écran de 12,7 cm (affichant en vert sur fond noir sur cinquante-deux colonnes). Son encombrement avait été étudié pour le placer sous le siège passager dans l’avion pour lui éviter la soute à bagages. Il était fourni avec un ensemble (bundle) de programmes bureautiques standard pour une utilisation dans un cadre professionnel. Il est équipé plus tard d’une batterie de 12 V le rendant plus autonome12. Son concurrent sera ensuite le Kaypro, beaucoup plus rustique dans sa forme le faisant ressembler à une machine de laboratoire industriel, mais, lui, sera équipé d’un écran de 22,8 cm, de lecteurs de plus grande capacité et souvent (innovation) d’un disque dur13

The Gavilan SC, released in 1983, is the first computer to be described as a “laptop” by its manufacturer14. Subsequently, from 1985 and with the arrival of Toshiba’s Papman, the terms “portable” and “portable” computers were called into question. Driven by the wave of netbooks (with a screen of about 25.4 cm and laptops of about 38.1 cm, sales for the first time in the third quarter of 2008 exceeded those of desktop computers

Ventes

Les ventes d’ordinateurs portables avec batterie dénombrent 2 % de la part du marché mondial en 198624. Les ordinateurs portables se popularisent grandement dans les domaines professionnels et à usage personnel25. Environ 109 millions d’ordinateurs portables ont été vendus dans le monde en 2007, avec une croissance 33 % comparée à 200626. En 2008, le nombre d’ordinateurs portables vendus est estimé à 145,9 millions, suivi d’un chiffre de 177,7 millions en 2009

Facebook Comments